Chaussure à Votre pied ( oui on parle vraiment de chaussures).

Pendant des années je galérais avec le choix de mes chaussures. Mais galérais vraiment beaucoup. C'est à dire 80% environ de ce que j'achetais - je ne les portais pas. Pas du tout à cause du  "syndrome de Carrie Bradshaw"  ou de l'excès du budget.

Je ne savais pas ce qu'il me fallait. Aussi simple que ça. Je suis certaine, que plusieurs filles sur cette Terre sont dans ce cas; je ne peux pas avoir été le cas unique! Si???

Soit je les achetais trop petites ( mais clairement trop petites à l’essayage). Pourquoi les acheter? Parce que elles me plaisaient et je me disais que mon PIED VA S'Y FAIRE. Quelle malheureuse illusion ( j'ai décidé d'y aller mollo sur les expressions me concernant). Ou alors je les achetais parce que elles étaient dans mon budget. Alors que celles qui étaient à ma taille étaient trop chères pour  moi. Comme ça j'avais l' illusion de m'avoir acheté une nouvelle paire. Oui, mais complétement inutile.

Quand je trouvais enfin les "shoes" qui m'allaient bien ET que j'aimais bien (parce que oui, ça arrivait de temps en temps, à 20% , les 80% dormaient au placard ou étaient donnés à quelqu'un) - je les usais jusqu'à ce que aucun cordonnier ne puisse rien y faire. Du coup je portais la même paire pour toutes les occasions. et du coup, la plupart du temps j'étais mal chaussée.

Surtout que j'ai un souci aux pieds, une déformation, qui rendait mes expériences encore plus pénibles.

Régulièrement je m'achetais une paire d'escarpins à talon haut. Je les mettais. Une fois. Elles me faisaient la torture des pieds bandés des japonaises. Elles trônaient dans la penderie. Je les regardais avec impuissance, car je ne comprenais pas d'où me venait cette malédiction.

Plusieurs années a fallu pour que je comprenne. L’expression "trouver une chaussure à son pied" nous renvoi à "trouver son compagnon / compagne". Je l’interprète au sens beaucoup plus large. Sans faire de la "psychologie du comptoir" ( j'adore faire de la psychologie du comptoir) - j'ai commencé à m'en sortir avec mes pompes quand j'ai commencé à me connaitre vraiment, à savoir ce qu'il me faut (dans des domaines de vie très différents).

Il était devenu hors de question de s'infliger une douleur avec les chaussures trop petites. J'ai accepté que je ne peux pas marcher avec des escarpins 9 cm de talons aiguille. J'ai arrêté de mettre une paire de chaussures toute neuve pour une longue sortie (gâchée par les ampoules ). J'ai cessé de prendre la paire moins chère , alors que c'était celle qui coutait un peu plus me plaisait et m'allait vraiment.

J'ai compris que c'était stupide de faire des économies sur mes chaussures de tous les jours et investir dans celles que je mettais 2 fois.

Que fais-je maintenant? Tout d'abord il est important d'être consciente de son mode de vie au quotidien. Je m’achète tout d'abord les chaussures dans lesquelles JE ME SENS BIEN TOUT DE SUITE. Elles me serrent trop? (même si en théorie c'est ma pointure); elles me font mal par frottement à l'essayage? Alors  c'est non.

Mes pieds exigent un essayage. Donc, j'achète là où je peux essayer avant. Si c'est sur le net - uniquement si je peux retourner mon achat (facilement).

Je sais exactement quelle forme, hauteur, modèle et matière je peux porter, me va, etc. J'ai mis longtemps à y arriver. Tout simplement parce que je ne me posais pas des bonnes questions.

Voici quelques-unes que je trouve bonnes :

- de quoi là, en ce moment, j'ai besoin? qu'est-ce qui me manque au quotidien? ( des ballerines pour le bureau, des baskets pour courir, des sandales stables avec un talon large..)

- quel est mon budget? il est bon d'investir dans des chaussures de qualité; attendre les soldes en sachant déjà ce qu'il vous faut peut être une bonne idée

- est-ce que je sais où je peux trouver ce que je cherche? C'est super d'avoir 3 ou 4 adresses (physiques ou online, d'occasion ou neuve) ( parfois, même souvent, après une série de tests) qui font des articles qui vous vont, qui vous plaisent et qui sont dans votre budget. Dans ces adresses-là je m’inscris en cliente et reçois les infos sur les promotions, ventes privées et soldes.

- et , enfin, une fois les pieds dedans: est-ce que je suis bien dans mes pompes??? oui, les expressions banales peuvent aussi être plein de sens

Je m'y sens bien de suite, elles me plaisent, elles me vont (à mon style, à mon mode de vie), j'en ai besoin, j'ai des sous pour. J'achète!!! ( non, je ne regarde plus "danse avec les stars" depuis une lurette (très belle).

Ça peut être beaucoup plus rapide. Les filles qui galèrent comme c'était mon cas - courage, je vous soutiens de tout cœur. Plus vous vous poserez des bonnes questions et plus vite vous trouverez votre perle (oui je parle toujours des chaussures, restons dans le sujet).

Et pour répondre à votre question: oui, je porte aussi des chaussures vintage. Et j'y applique les mêmes règles.

Ma paire de chaussures préférée? Les "Stéphane Kelian" bleu-clair et crème, avec des nœuds, avec un talon compensé, fin et stable. je les ai acheté au "Bon Marché" (en solde) - je vous dis en quelle année? - en 2004. Ce sont mes fétiches.

Vous avez une paire de chaussures fétiches vous???

A très vite.

M))

 

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés